Alimentation au Burkina Faso au Burkina Faso


L’eau au Burkina Faso

L’eau au Burkina Faso c’est la vie au sens large. Avec un climat comme celui de ce pays du Sahel,  l’eau c’est important car cela nous touche tous et occupe une part importante dans nos activités quotidienne. Bien que dans les dernières décénies l’accès à l’eau s’est grandement améliorer dans les principales zone urbaines et rurales du Burkina Faso, il reste encore difficile principalement dans certains villages ou l’ont ne retrouve même pas un seul forage.

L’eau est chère ou coupé en ville, l’eau du forage est rare ou de mauvaise qualité dans le marigot du village. L’eau manque aux cultures  ou innondes les bas fonds, ruinant ainsi les récoltes. Elle détruits nos maisons de banco et innonde nos routes durant la saisons des pluies. Elle nous fait vivre est fait aussi naitre les moustiques porteurs du paludidsme nos meurtiers.

Voici une vidéo, tournée à Ouagadougou dans la province du Kadiogo dans le Centre du Burkina Faso, qui donne la chance à des habitants du Burkina Faso d’exprimer leur rapport et espérances touchant à la question de l’eau au Burkina Faso et à Ouagadougou.

Tags : , , , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, L'environnement au Burkina, La vie au Burkina Faso | Commentaires (1)

Recette de Bissap du Burkina Faso

Voici une recette de Bissap comme préparé au Burkina Faso, mais d’abord, qu’est-ce que le Bissap ?

Le Bissap est l’infusion produite à partir de l’Oseille de Guinée ( Hibiscus sabdariffa ). C’est une boisson très populaire au Burkina Faso et en Afrique de l’ouest en général ( Mali, Sénégal, Côte d’ivoire, Ghana, Nigéria ), Afrique Centrale, notamment au Congo et au Cameroun ainsi que dans certains pays du Nord de l’Afrique tel que l’Égypte et le Soudan. On la retrouve aussi au Mexique et en Amérique centrale, où on l’appelle agua de Jamaica ( eau de Jamaique ). C’est un breuvage populaire en Asie aussi ( Thaïlande, Malaisie ). Au Burkina Faso il est courant de se procurer un sachet de Bissap dans la rue pour 25 FCFA pour étancher la soif et partager avec les amis.

Au niveau des ses qualités nutritionnelles, le jus de bissap est riche en Vitamine C, a des propriétés antimicrobiennes, il est très diuritique et diminue donc les risques de calculs rénaux. C’est aussi un bon hypotenseur car sont effet diuritique permet d’éliminer une bonne quantité de toxine et de sel via les urines ce qui favorise la prévention des risques cardiovasculaires.

Voici une recette simple pour préparer le Bissap :

Ingrédients pour le Bissap

  • 2 tasses de fleurs de bissap
  • 2,5 litres d’eau
  • 100 g de sucre
  • Environ 1 c. à soupe d’essence de vanille, de fraise ou autre saveur au gout

Préparation du Bissap :

  1. Bien rincer le bissap.
  2. Faire bouillir les fleurs bissap et l’eau jusqu’à ce que l’eau soit bien colorée.
  3. Retirer les fleurs, ajouter le sucre l’essence de votre choix et mélanger le tout.
  4. Mettre au frais jusque ce que le tout soit bien tappé ( froid ), gouttez et ajouter du sucre selon votre gout car le Bissap nature est très acide.
  5. Servir froid et savourer.

Bon Appétit !

Tags : , , , , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso | Commentaires (3)

Lutte contre la malnutrition des enfants du Sahel

L’organisation Action pour la Promotion des Droits des Enfants au Burkina APRODEB est une ONG basée à Dori dans le sahel au Burkina Faso. Dans cette région, regorge un certain nombre de site miniers d’exploitation de l’or dont la population n’a d’autres activités et source de revenus que la recherche de l’or.

En raison des préoccupation permanente des parents sur les sites, les enfants sont peu ou mal mal nourris et cela occasionne les maladies infantines. APRODEB met également en place une commission pour un suivi de la nutrition des enfants dans cette zone. Voici un court vidéo qui illustre cette préocupation :


APRODEB: LA MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL 02
envoyé par madikiemde. – Regardez des web séries et des films.

L’ Action pour la Promotion des Droits de l’Enfant au Burkina Faso à été créée en 2002, l’APRODEB a pour première zone d’intervention la région du Sahel au Burkina Faso (Provinces du Séno, du Soum, de l’Oudalan et du Yaga). Aux niveaux de ses activités APRODEB se distingue pour ses actions dans les secteurs suivants :

Réhabilitation et réinsertion d’enfants travailleurs

Entre 2002 et 2006, 234 enfants ont été retirés de sites aurifères sur les quels ils travaillaient,
pour suivre leur scolarité et des formations techniques spécifiques menant à une profession.
Filles et garçons sont placés dans des ateliers d’apprentissage (mécanique, couture,
menuiserie, broderie, cuisine). Par ailleurs, certains enfants reçoivent des subventions pour
élever des bovins ou des moutons ou cultiver des produits maraîchers.
Depuis 2005, une action est entreprise directement dans les sites aurifères. Elle offre aux
enfants et à leur mère la possibilité de se former à la fabrication de savons et de teinture, créant
ainsi une alternative génératrice de revenus (avec le soutien d’UNICEF).
Un suivi sérieux est effectué afin d’éviter le retour aux sites aurifères.

Prévention du trafic d’enfants
L’intervention d’APRODEB est essentiellement axée sur la formation et la sensibilisation :
des cours sont dispensés aux forces de police, gendarmerie, douane, aux magistrats, aux
travailleurs des services sociaux, aux inspecteurs du travail.
Suite à chaque session de formation, une séance de sensibilisation est organisée à l’intention des
autorités religieuses, coutumières, administratives, politiques, et des responsables d’Associations.
Une équipe pluridisciplinaire formée à cet effet anime les sessions.

Protection des enfants dans les conflits armés
Des modules sur ce thème sont introduits dans les programmes d’enseignement des écoles
et centres de formation militaire. Il s’agit d’amener les militaires à avoir des réflexes tendant à
protéger l’enfant en temps de guerre comme en temps de paix.
Une cellule Droit International Humanitaire Droit de l’Enfant (DIH/DE) a été mise en place pour
pérenniser les acquis du projet.
Par ailleurs, des officiers ont été formés pour participer aux missions de maintien de la paix en
Afrique (comme par exemple la MONUC en RDC).
Ces deux derniers programmes ont le soutien de Save the Children Suède.

Promotion de la citoyenneté et de la personnalité
Un travail dans les communautés est fait pour expliquer l’importance de l’acte de naissance,
notamment par le théâtre forum. L’APRODEB apporte aussi un appui institutionnel aux
structures chargées de l’état civil, pour leur permettre de travailler de manière moderne et
efficace. Elle forme également les agents de ces structures.

Nutrition et VIH/SIDA
Afin de lutter contre la malnutrition infantile, une éducation nutritionnelle a été donnée aux
mères de 500 enfants de cinq départements de la province de Séno.

Les contacts d’ APRODEB sont :

M. Goamwaoga KABORE
APRODEB
01 BP 615
Ouagadougou 01

Téléphone

(226) 50 36 87 12

(226) 40 46 03 24

E-mail aprodeb.sahel@fasonet.bf

Tags : , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, Initiatives et Projets | Commentaires (2)

Fabrication du beurre de karité au Burkina Faso et ses impacts sur les femmes

Le beurre de karité est un beurre végétal extrait de l’arbre à Karité ( Vitellaria paradoxa anciennement Butyrospermum parkii ) un arbre poussant dans les savanes arborées du Burkina Faso et de l’Afrique de l’Ouest. C’est une substance comestible extraite des fruits du karité et qui a une texture semblable au beurre d’où son nom de Beurre de Karité.

Le beurre de karité est consommé dans la cuisine traditionnelle ou utilisé dans l’industrie du chocolat comme substitut au beurre de cacao mais il est surtout connu pour ses propriétés cosmétiques comme hydratant et assouplissant de la peau. Ces propriétés font qu’il entre aujourd’hui dans la composition de nombreux cosmétiques.C’est un produit d’usage courant qui est cultivé dans au moins 16 pays producteurs soit le Burkina faso, le Bénin, le Cameroun, le Tchad, La Cote d’Ivoire, l’Ethiopie, le Ghana, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Senegal, le Soudan, le Togo,l’Ouganda et en Republique de Guinée.

La production beurre de Karité au Burkina Faso est en général le fait des femmes des région rurales et leur permet de financer leur activités économique permettant ainsi un plus grand pouvoir des femmes pour ce qui est du volet Genre et développemt. Depuis une quizaine d’années en effet, de nombreux regroupement de femmes ont commencé à produire, et à rentabiliser la fabrication du beurre de Karité notamment via l’exportation du Beurre de Karité notamment en raison de l’apparition des filières touristique et équitables. Leur permettant d’obtenir un financement mieux arrimé à la tranformation du Beurre de Karité. Car le processus de transformation du Karité en beurre de Karité est long et fastidieux : les noix de karité récoltées entre mi-juin et mi-septembre sont débarrassées de la pulpe. On obtient alors une noix dont on récupère l’amande. On la lave et la laisse sécher. Elle est ensuite concassée, torréfiée, moulue jusqu’à obtenir une pâte épaisse qui mélangée à de l’eau sera vigoureusement baratée. L’immersion dans l’eau bouillante va permettre de séparer le beurre des autres composants de l’amande, notamment les impuretés qui se déposent au fond du récipient. Une fois retiré, le beurre flottant en surface est malaxé avant d’être cuit longuement afin de permettre à l’eau de s’évaporer et aux impuretés de se déposer. L’huile (en fait le beurre liquide) ainsi obtenue sera filtrée avant d’être conditionnée. C’est un travail très difficile qui permet tout de même aux femmes des villages ruraux de participer de manière active au développement de leurs communautés.

Nous vous invitons aussi à consulter les liens suivants que nous avons sélectionnés sur le sujet :

La production de karité au Burkina Faso

Organisation SongTaaba du Burkina Faso

Le beurre de Karité : Un commerce qui aide les femmes pauvres

Burkina Faso : le commerce équitable profite aux productrices de karité

Tags : , , , , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, Économie et développement, Entreprendre au Burkina Faso, Médecine traditionnelle | Commentaires (34)

Eau en sachet au Burkina Faso – Regard sur le Business et ses impacts sur l’environnement

Les sachets d’eau ont envahis les rues des villes et villages du Burkina Faso. Que se soit près des écoles ou des lycée, des maquis ou des dancings, des marchés, des administrations, et des autres lieux publics, Les sachets d’eau sont partout, même sur le sol… Ils sont utilisés pour étancher la soif, ou encore pour se laver les mains après le repas. Faciles d’emploi : il suffit de porter l’un des bouts du sachet d’eau à la bouche, de le percer d’un coup de dents, de consommer et de jetter.

C’est selon moi une véritable calamité qui touche le Burkina Faso et les autres pays de l’Afrique de L’Ouest. Une pollution surnoise qui fait son chemin jusqu’à envahir les bords des routes et des pistes les plus reculées de l’arrière pays, le désert au nord du pays, la berge et le fond de touts les points et cours d’eau de Burkina Faso. On retrouve même des animaux, tels les moutons et les chèvres qui à défaut de trouver de l’herbe mangent des sachets d’eau en plastique.

Les sachets d’eau sont le plus souvent des produits fait maison. C’est cependant un marché plus lucratif qu’il n’y parait lorsque l’ont débourse le 25 CFA qu’il en coute. En effet, le prix de l’eau à l’ONEA, l’Office Nationale des eaux et de l’assainissemnet du Burkina Faso est de 188 FCFA pour les premiers 8 m3 d’eau, pour un total de 1504 CFA. Avec ses 8 m3 d’eau, on peut remplir près de 16000 sachets d’eau de 500 ml dépendant de pertes au court de l’opération. Ses sachets sont revendus 25 francs CFA pièce ce qui rapporte au alentour de 400 000 CFA soit près de 600 euros. Moins les sacs et les frais de distributions le cas échéants car il reste que distribuer 16000 sachets d’eau est une tâche Samorienne même sous le chaud soleil. Il n’en reste pas moins que le business des sachets d’eau est un bon petit business qui échappe dans sa majorité aux taxes et autres contŗôles gouvernementaux.

Par contre, pour le consommateur, mis à part l’accessibilité, vu le côté maison de l’entreprise, on aura vite compris que l’eau vendue en sachets est loin d’offrir toutes les garanties d’une eau salubre. Hors des villes ou pour des raisons pécunières, L’eau en sachet peut-être contaminé ou même carrément impropre à la consommation de par sa provenance ou à cause du manque d’hygiène lors de son conditionnement. De plus la qualité de l’eau en sachet se dégrade rapidement et les bactéries peuvent se développées rapidement à cause du chaud soleil et de la lumière.

Il est donc important je crois pour les autorités et les citoyens du Burkina Faso de prendre conscience des coûts engendré par se commerce de l’eau et sachet et le prix qu’il faut payer pour notre santé et notre environnement et essayer de résoudre les problèmes d’accès à l’eau potable de manière plus durable et moins polluante.

Tags : , , , , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, Économie et développement, Entreprendre au Burkina Faso, La vie au Burkina Faso | Commentaires (1)

Fabrication et Consommation du Dolo, la Bière de Mil du Burkina Faso

Le Dolo, qui se nomme aussi Tchapalo selon la région ou l’on se trouve, est une boisson fermenté à base de mil très populaire dans de nombreuses régions d’Afrique de l’Ouest et au Burkina Faso. Fabriquer à base de Sorgho, le goût du Dolo est assez aigre et peu évoquer un peu celui du cidre. Il est consommé majoritairement dans les cabarets à Dolo, mais peux aussi être apporté à la maison. Les dolotières sont les femmes qui fabriquent le Dolo, procéssus long et qui demande une bonne connaissance de cette boisson pour obtenir un produit de qualité.

Les cabarets sont souvent de simples maisons en banco, avec parfois un hangar, équipées de bancs pour les clients et occasionnellement de petites tables basses rudimentaires. Avec les calebasses de Dolo qui se boivent rapidement, les discussions sont animées, on retrouve les amis, les voisins et les connaissances et on partage un bon moment ensemble. Le court vidéo suivant illustre bien l’ambiance qui règne dans les cabarets de Dolo du Burkina Faso.


Ambiance au cabaret
envoyé par gideonvink. – Regardez les dernières vidéos d’actu.

Le Dolo est produit de manière artisanale et bien que certain essais de production industrielle ont été temptés au Burkina Faso il y a quelques années, le produit n’arrivait pas à un niveau de qualité suiffisant suite à la mise en bouteille et les projets de ce genre ont sombré dans l’oublis.

Le degrés d’alcool varie d’une région à l’autre, d’une ethnie à l’autre, selon que le Dolo est chauffé plus ou moins longuement, et la fermentation se poursuit tout au long de la journée lorsque que le soleil chauffe le Dolo.

Pour en connaitre plus sur le Dolo et la fabrication du Dolo nous vous invitons à consulter les sites web suivant :

http://www.museum.agropolis.fr/pages/savoirs/bieres/4voyage.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dolo_(bière)

Et le court vidéo suivant sur la fabrication du dolo ou bière de Mil

Tags : , , , , , , , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, Lieux et activités au Burkina | Commentaires (5)

Recette de Sauce arachide du Burkina Faso

La sauce arachide est une recette communes à plusieurs pays de l’Afrique de L’Ouest dont le Burkina Faso. Elle porte plusieurs noms et varies selon les pays et la région. Au Sénégal ont l’appelle Mafé, au Mali c’est Tigadèguè, au Togo c’est l’Azindéssi et au Benin c’est l’Aziin nusunnu. C’est une recette africaine qui se consomme régulièrement, très savoureuse et c’est aussi une recette polyvalente.

Liste des ingrédients pour la Sauce Arachides ( 4 personnes environ ) :

  • 100g de Pâte d`arachide
  • 2 Tomates fraîches
  • 1 cuillère à table de pâte de tomates
  • 1 kg de viande ou poissons
  • 1-2 piments
  • De l`oignon
  • sel
  • Cube maggi poulet

Préparation de la Sauce Arachide :

  • Préchauffé un chaudron contenant un peu d’huile et y placer la viande découpé en morceaux
  • Mettre l’oignon et les tomates découpés en morceaux grossiés
  • Inclure aussi le piment, un peu de sel ainsi que la pâte de tomate
  • Ajouter un peu d’eau, couvrir et laisser bouillir 15 minutes
  • Diluer la pâte d’arachide avec un peu d’eau et ajouter dans la préparation
  • Lorsque l’huile commence à se former à la surface, ajouter le Cube Maggi poulet
  • Laisser mijoter encore quelques minutes

Servir avec du Riz ou des Ignames pour un régal assuré ! Écrasez le piment pour donner un peu plus de piquant au mélange à votre gout!

Bonne digestion !

Tags : , , , , , , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, La vie au Burkina Faso | Commentaires (7)

Eau potable au Burkina Faso : Situation et enjeux

Le Burkina Faso étant un pays enclavé s’étendant jusque dans la région Sahelienne, une région du monde des plus arides, l’eau est un enjeux des plus importants pour les populations et les activités qui en sont tributaires. En effet, l’économie Burkinabè étant basée en majeure partie sur l’agriculture et l’élevage à des fins d’alimentations des populations et d’exportation, l’eau est un combat de tout les jours en raison du climat sec et du peu de pluviométrie. D’ailleurs, de tout le territoire du Burkina Faso seul 0,1 % est recouvert d’eau.

Les précipitations tombant sur le territoire du Burkina Faso sont assez faibles et en raison de la faible capacité d’absorbtion des sols, contribuent majoritairement à alimenter des cours d’eau peu puissants qui coulent presque tous vers les pays voisins du sud. Les précipitation moyenne n’atteignent guère plus 748 millimètres et même beaucoup moins dans les régions du Nord du pays.

Pour plus d’information sur la situation et les enjeux de l’eau potable au Burkina Faso , nous vous invitons de plus à consulter les sites suivant et à nous faire part d’autre ressource et projets touchant à la situation de l’eau potable au Burkina Faso et des enjeux qui y sont reliés :

Portail du secteur de l’eau au Burkina Faso

Centre Régional pour l’Eau Potable et l’Assainissement à faible coût

Système Africain d’information sur l’eau

Burkina Faso: Accès à l’eau potable – Juste quelques heures de soleil

Voici de plus une vidéo de l’association Yam Pukri qui traite de la situation et des enjeux de l’eau potable au Burkina Faso :


l’eau potable, un droit pour tous
Uploaded by wagues

Tags : , , , , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, Économie et développement, Initiatives et Projets, La vie au Burkina Faso | Commentaires (1)

Un marché du Burkina Faso : Le 21 de Réo en images !

Le marché de Réo, une ville qui est le Chef-Lieu de la province du Sanguié et  située à quelques kilomètres de Koudougou dans la province du Bulkiemdé est comme dans la pluparts des marchés Africains, un lieu d’échange et de commerce. Le Marché de Réo se tient tout les 3 jours et permet l’échange de produit maraîchers, céréalier et de produits manufacturés.

Le marché du dimanche, ou 21 de Réo (tous les 21 jours), est un plus grand marché qui se veut aussi une grande fêtes populaires, où les habitants des villes environnantes viennent et prennent part à l’activité économique, sociale et culturel de cette ville.

Parmis les activités les plus populaires mise à part l’achat de denrées, se trouvent :

  • Le fameux Porc au four, soit un porc entier cuit dans un four, un vrai régal préparé par les spécialistes de Réo
  • La bière de Mil, Dolo en langue mooré et Chiapalo en Lélé langue locale. Attention, c’est puissant au soleil…
  • Les habitants qui sont sympatique et qui aiment échanger
  • Vu le nombre présent de marchants et commerçant, c’est un lieu propice aux bonnes affaires

Voici quelques photos du marché et de ce que l’on y retrouve comme denrées :

Épicerie au Marché

Poisson fumé Burkina Faso

Marché Burkina

Tags : , , , , , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, Fêtes Populaires, Le Burkina Faso en images, Villes du Burkina | Commentaires (7)

Présentation vidéo du village de Issaogo et du Burkina Faso

Découverte via Dailymotion, une très bonne présentation du Burkina Faso, plus précisement du village de Issaogo dans la région Centre-Nord du Burkina Faso, Province du Sanmatenga.  Provenant d’un village de 6000 habitants nous avons vraiment été séduit par cette présentation animée par des enfants d’Issaogo.

Les 2 vidéos intitulés Ne y beogo Issaogo ( Bonjour Issaogo ) traite de la vie quotidienne dans un village Burkinabè, des problèmes liés à la vie au Burkina, des ethnies, des langues, de la chefferie traditionnelle, de la végétation, de l’hydrologie, des sols, de l’alimentation, du climats, des animaux, la géographie du Burkina, des activités économiques, du maraichage et de l’agriculture. Bref, un regard des plus concret dans la vie des habitants du Burkina.

Ne y beogo Issaogo 1ère partie

envoyé par lafilavie

La 2e partie :


Ne y beogo Issaogo 2ème partie
envoyé par lafilavie

Tags : , , , , , , , , , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, Burkina Faso en Général, Économie et développement, Initiatives et Projets, La vie au Burkina Faso, Le Burkina Faso en images, Lieux et activités au Burkina, NTIC au Burkina Faso, Villes du Burkina | Commentaires (2)