Religions au Burkina au Burkina Faso


AQMI à voulu tuer le Burkina. Ils ont échoués!

Le 15 janvier, l’an 2016, le malheur frappe Ouagadougou. D’innocentes victimes sont tuées de sang froid par pure lâcheté dans un acte terroriste revendiqué au nom de AQMI, Al-Quaida au Maghreb Islamique. Un acte immonde conduit par l’ignorance et la barbarie par quelques illuminés, manipulés comme des marrionnettes. Le mal existe, nous en avons la preuve.
Ils ont tuer mon pays, pourquoi? Ils voulaient devenir des martys au non d’un Islam falsifié. Ils ont échoués! Les victimes sont les martyrs et c’est pour eux que nous disont non.
Ils voulaient que le chaos s’installe? Ils ont échoués. Ils ont plutot créer l’unité dans le peuple, les ethnies, les langues et les religions ne seront contre tout les extremismes. Ensemble nous sommes plus fort.

Ils voulaient amener tristesse et desespoir? Ils ont échoués..Le peuple du Burkina Faso pleure pour les victimes ce sont ses fils d’où qu’ils soit. L’Afrique pleure et moi aussi mais de nos larmes semerons la paix et le bonheur. Ils ont échoués, ils nous ont rendu plus fort.

Tags : , ,
Classé dans Politique et histoire du Burkina, Religions au Burkina | Commentaires (0)

Tradipraticiens, guérisseurs et médicine traditionnelle au Burkina Faso

Au Burkina Faso, la médicine traditionnelle, avec ses guérisseurs aux pratiques occultes aux yeux des non initiés et la pharmacie traditionnelle d’herbes, d’écorces et concoctions diverses cotoie la médicine occidentale moderne. Souvent pour des raisons culturelles, curatives et économiques nombreux sont les habitants du Burkina Faso qui ont recourts aux guérisseurs et marabouts de toutes sorte. Science ou escroquerie, les avis divergent, mais nombreuses sont les entreprises pharmaceutiques ou du produits naturelles qui convergent au Burkina Faso et dans les pays de la sous-régions tel le Sénégal, le Mali, le Togo, le Bénin et le Niger à la recherche de molécules aux propriétés curatives documentées.

Nombreux sont les Burkinabès qui ont recourt à des guérisseur et à la médecine traditionnelles qu’ils procurent afin de traiter et de soulager une vaste gammes de symptomes allant du simple mal de tête, des problèmes de digestion et musculaires jusqu’aux fièvre tropicales, paludisme et mêmes certains problèmes féminin graves tel les fibromes. Pour avoir personellement fait l’essai de certains produits lors de crises de paludisme, je suis tout à fait convaincu que certains guérisseurs traditionnels possèdent réelement la connaissance d’une pharmacie efficace tirée de la nature.

Le vidéo suivant, produit par Manivelle Productions pour Metropolis, www.metropolistv.nl , illustre le cas de Saidou Bikienga, célèbre guérisseur traditionnel qui soigne des milliers de malades chez lui à Nagréongo, un petit village et chef lieux du département du même nom, situé dans la province de l’Oubritenga et dans la région Plateau-Central.


Saidou le guérisseur
envoyé par gideonvink. – L’info video en direct.

Tags : , , , , , , ,
Classé dans La vie au Burkina Faso, Lieux et activités au Burkina, Médecine traditionnelle, Religions au Burkina | Commentaires (23)

Le Masque au Burkina Faso – Le rapport des Winyé avec le Masque

Art, symbolisme et religion se cotoient étroitement en Afrique de l’Ouest et au Burkina Faso en particulier pour le cas qui nous intéresse. Voici une série d’extraits vidéo qui traite du rapport qu’entretiennent les Winyé, un groupe ethnique de l’Ouest du Burkina Faso, avec les masques traditionnels. Les Winyé , aussi appelés Winiamas, Kolsi ou Ko sont réputés pour leurs masques, pour la plupart zoomorphes ou anthropo-zoomorphes, en bois avec pigmentation polychrome (blanc, noir et rouge) décorés de motifs géométriques assez élaborés et parfois dotés d’une superstructure sous forme de lame, elle-même surmontée d’éléments figuratifs.

Les autres extraits sont disponibles ici :

Le masque chez les winye du Burkina faso, partie 2

Le masque chez les winye du Burkina faso, Dernière partie

Tags : , , , , , , ,
Classé dans Art Africain et Burkinabé, Fêtes Populaires, Religions au Burkina | Commentaires (4)

Opinion sur le Mariage Forcé au Burkina Faso

Le mariage est une étape importante de la vie, une étape qui unie d’abord deux personnes. Au Burkina Faso, le mariage n’est pas un geste individuel car il unis plus que les mariés, il.unis deux familles, sert à sceller des alliances entre clans et aussi à assurer une survie matériel. Il est donc fréquent surtout dans les zones rurales ou les valeurs traditionnelles sont demeuré bien vivantes de voir les famille décidé avec qui seront échangé les cauris. Dans une société ou les ressources sont limités et la polygamie est omniprésente, ces mariages servent souvent à établir le statut social et de filets social en cas de décès.

Qu’on soit pour où contre, les mariages forcés existent bel et bien au Burkina Faso et son acceptés à divers degrés par les populations. De plus, comme les mariages d’amour, des fois ils réussissent des fois ils échouent. I

Voici un témoignage d’un jeune homme sur la mariage forcé au Burkina Faso :

Et vous ? Que penser-vous du mariage forcé ? Faites nous part de votre opinions et de vos commentaires en utilisant le lien commentaire ci-dessous !

Tags : , , , , , ,
Classé dans Fêtes Populaires, La vie au Burkina Faso, Religions au Burkina | Commentaires (8)

Célébration de funérailles chez les Dagara du Burkina Faso

Voici un petit vidéo découvert via dailymotion qui illustre une cérémonie de funérailles chez les Dagara du Burkina Faso. Les Dagara sont environ 500 000 à peupler le Burkina Faso et vivent près de la frontière du Ghana. Ils sont aussi les voisins des Lobi, plus connus et documentés, et établis encore un peu plus au sud. Peuple d’origine Wa du Ghana, ils vivent surtout d’agriculture et de chasse. Leur art proche de celui des Lobi est caractéristique.


FUNERAILLES DAGARA
by cenamax2jr
En suivant le lien qui suit vers un blog de coopérants Canadien, vous pouvez en apprendre plus sur le peuple Dagara du Burkina Faso
N’hésiter pas à partager vos connaissances sur les Dagara avec nous via les commentaires ci-dessous.

Tags : , , , , , ,
Classé dans Fêtes Populaires, La vie au Burkina Faso, Religions au Burkina | Commentaires (17)

Tabaski 2008 : La Fête chez les Mulsulman du Burkina le 8 Décembre

Le président du comité de la Fédération des associations islamiques du Burkina a indiquer aux fidèles musulmans du Burkina Faso et à la population en général que la célébration de la fête de l’Aîd El Kebir (communément appelée Tabaski au Burkina Faso , c’est la fete du mouton) aura lieu au Burkina Faso, lundi le 8 décembre 2008, le lendemain du grand rassemblement des pèlerins au mont Arafa.

tabaski.jpg
Une breve présentation de la symbolique de la Tabaski :

Cette fête musulmane se veut la commémoration de la soumission d’Ibrahim dans à Allah selon la tradition coranique. Cette soumission est symbolisée par l’épisode où le patriarche accepte de tuer son fils Ismaël sur l’ordre d’Allah, celui-ci envoyant au dernier moment un mouton pour remplacer l’enfant comme offrande sacrificielle. En souvenir de cette soumission totale d’Ibrahim à Dieu, les familles musulmanes sacrifient un mouton ou un bélier, mais parfois d’autres animaux comme des vaches ou des chèvres, en l’égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque.

La Tabaski au Burkina se veut inclusive :
Cette journée de la Tabaski au Burkina Faso, le 8 décembre sera l’occasion pour les fidèles de l’islam au Burkina de renouveller leur soumission fait à Dieu en perpétuant le geste d’immolation du prophète Abraham. De plus, la Tabaski est aussi une fête chez les non-musulmans au Burkina qui en profitent pour visiter famille, amis et voisinage de confession mulsumane et de se joindre à eux pour la fête. Les jeunes enfants musulmans se promenent de concession en concession afin de procéder a la distribution de galettes, les familles sacrifie des moutons et les offrent à tout les gens se promenant de concession en concession !

Pour en savoir plus sur cette fete de la Tabaski en Afrique voici quelques liens intéressants :

Communauté musulmane du Burkina : La Tabaski aura lieu le lundi 8 décembre

Tabaski : le mouton roi de la fête
Un temps des fêtes un peu spécial…

Tags : , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Fêtes Populaires, La vie au Burkina Faso, Religions au Burkina | Commentaires (5)

La grande Mosquée de Koudougou en image

Une photo de la grande mosquée de Koudougou ( Province du Boulkiemdé / Région du Centre-Ouest ) qui selon les statistiques que j’ai pu recueillir compte plus de 39% de musulmans dans sa population. Bien que simple de part son architecture, cette Mosquée possède un charme indéniable et occupe une place centrale au coeur de la ville.

Mosquée Koudougou Burkina Faso

Tags : , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Le Burkina Faso en images, Religions au Burkina, Villes du Burkina | Commentaires (2)

Maggie souhaite un bon Ramadan au Burkina Faso

En cette période de fête religieuses, Maggie, le fabriquant des célèbres cubes Maggie, très prisés des ménagères du Burkina Faso nous offrent c’est meilleures voeux de Ramadan.

Nous tenons à rapeller à nos lecteurs que le cube Maggie dont le slogan est : « Maggie le secret de la bonne cuisine » doit être utilisé en complément à la préparation des plats et non comme un produit de remplacement aux légumes, fruits , poissons et viandes nécessaires à une saine alimentation. Utilisez le comme condiments afin de donner bon gouts à vos plats mais n’en oubliez pas le plat.

Ramadan Burkina faso

Sur ce, nous vous souhaitons un bon mois de Ramadan, santé et prospérité !

P.S : Il est à noter que la pièce de viande ressemble étrangement à une côte de porc. N’étant pas spécialistes en boucherie, nous vous laissons en juger par vous-mêmes.

Tags : , , ,
Classé dans Alimentation au Burkina Faso, Fêtes Populaires, Religions au Burkina | Commentaires (0)