Le Burkina Faso en images au Burkina Faso


Dofanka reviens sur les inondations de Ouagadougou de 2009 en slam

Le clip le déluge met en scène le jeune artiste Burkinabè Dofanka. Ce jeune issu du cartier populaire Tanghin à Ouagadougou, à déjà enregistré plusieurs morceaux qui tourne sur le ondes radio du Burkina Faso et lors de nombreux concerts à travers tout le pays. Ayant débuté sa carrière dans la mouvance du Rap africain, Dofanka se dirige par la suite vers le Slam, un style musical et poétique encore peu connu au Burkina Faso, mais qui y fait son petit bout de chemin.

Un an après les terribles et apocalyptiques inondations du 1er septembre 2009 à Ouagadougou : Le 1er septembre 2009, à Ouagadougou, il est tombé, en moins de 12 heures, plus de 300 mm d’eau. Dans ce morceau de l’artiste Dofanka des textes réfléchis et percutant pour se souvenir de ces inondations qui auront fait 3 morts et plus de 150 000 sinistrés relocalisés dans l’urgence. Ces innondations, dramatiques, auront toutefois une conséquence positive : un fantastique élan de solidarité qui s’est manifesté dans la capitale et dans tout le pays, pour porter assistance aux sinistrés.

Le clip réalisé par Gérard Penkhoss photographe de profession passé à la camera vidéo depuis un peu plus d’un an et qui à déja réalisé 4 documentaires dont 3 passent régulièrement sur plusieurs chaines TV du Burkina  comme la RTB, BF1, TV Z. Attiré par la musique, l’écriture et le slam, il a enregistré avec Dofanka plusieurs morceaux.

Voici les liens vers sont site officel et son blogue :

http://www.gerardpenkhoss.com/
http://www.gpenkhoss.skyrock.com

Nous profitons de cet article pour apporter nos meilleur souhaits et conscientiser nos lecteur sur le malheur qui frappe encore le Burkina Faso mais aussi plus fortement nos voisins et frères du Bénin qui sont actuellement frappés par de terribles innondations. Espérons pour eux que la situation se fera meilleure et que les dommages seront limités. Voici quelques articles témoignant de cette catastrophe :

Le HCR soutient 680 000 sinistrés au Bénin
Les inondations ont fait environ 60 morts au Bénin
Les inondations au Bénin ont fait 360.000 sinistrés

Tags : , , , , , , ,
Classé dans Art Africain et Burkinabé, Burkina Faso en Général, Le Burkina Faso en images | Commentaires (1)

Site touristique : La vieille mosquée de Bobo-Dioulasso

La vieille mosquée de Bobo-Dioulasso est situé près de l’hôtel de ville dans le vieux cartier situé au centre de la ville de Bobo-Dioulasso,  La mosquée est très réputée et frequentée  par des très nombreux touristes et fidèles, il faut dire que l’édifice, en banco dans un style soudanais avec ses deux minarets rapellant avec leurs pieux de bois rappel, les mosquée du Nord du Burkina Faso et du Sud du Mali.  Elle a été construite en 1890 par l’Almani Sidiki SANON. Les visites se font dans la matinée uniquement. C’est un beau site à visiter dans la ville de Bobo-Dioulasso. Les 2 minarets sont particulèrement impréssionnants au moment du couche de soleil.

Vieille mosquée de Bobo-Dioulasso

Vieille mosquée de Bobo-Dioulasso

Tags : , , ,
Classé dans Art Africain et Burkinabé, Le Burkina Faso en images, Lieux et activités au Burkina | Commentaires (1)

Chefferie Royale de Tiébélé en pays Kassena, un site touristique exceptionnel du Burkina Faso

Tiébélé c’est d’abord un village, mais ce village possède un attrait touristique intéressant, La chefferie de Tiébélé. La cours royale de Tiébélé est en effet la plus grande chefferie du « pays Kassena », situé dans le sud du Burkina Faso. Son histoire est longue mais les datations restent floues. La tradition orale fait toutefois mention de son existence depui le temps des invasions djermabè, autour du 16ieme siècle. De nombreuses recherches sont et ont été menées afin de préciser l’historiques et de déterminer plus précisément le rôle de la chefferie de Tiébélé dans l’histoire du pays kassena du Burkina Faso.

La cour royale de Tiébélé est aujourd’hui une véritable attraction surtout pour les coopérants et autres touristes étrangers. L’habitat kassena y est particulièrement bien représenté avec ses décorations murales colorées (peintures et gravures géométriques) et l’authenticité de cette cour royale jusque là très bien conservée et encore habité.

La cours royale de Tiébélé comprend entre autres attraits :

À l’entrée de la concession Royale on apperçoit :

  • Le Pourrou : Un énorme tas de déchets et d’immondices que l’on retrouve devant le site et qui est sacré chez les Kassena. A l’intérieur sont enterrés les placentas des enfants nés dans la cour du chef. C’est au sommet du Pourrou que les responsable traditionnels annoncent les nouvelles aux habitants du village. Le Pourrou de Tiébélé est particulièrement grand et atteste ainsi de l’ancienneté de la cour royale et de l’importance de la famille du chef.
  • Un figuier rouge : Il atteste également de la puissance de la chefferie de Tiébélé un ancien proverbe Kassena affirme que : « Toutes les familles puissantes possèdent un figuier devant leur cour ».
  • Les pierres sacrées : Situées à côté du figuier,c es pierres sont réservées aux princes et membre de la famille de la cour royale. Il est interdit à toute autre personne de toucher ces pierres ou de s’y asseoir. Aux alentours, d’autres pierres sont réservées pour les notables du village ou les étrangers.

À l’intérieur on retrouve plusieurs types de cases :

  • Les cases Rondes ou « Draa » en langue Kassena :
  • :

    Village Kassena Sud Burkina Faso

Elle sont sont réservées aux hommes célibataires et possèdent au toit conique en paille.

  • Les cases rectangulaire ou « Mangolo » :
  • Village Kassena Burkina Faso

Qui sont réservées aux jeunes couples. Dans la société Kassena, la femme vient habiter dans la famille de son mari.

  • Les cases en huit ou « Dinian » :

Les dinian sont destinées aux vieux couples et aux enfants en bas âge. Elles comportent généralement trois pièces : une cuisine, une chambre et une salle d’accueil.

  • la case au fétiches ou Nakongo :

Situé à droite de la porte d’entrée de la cour royale. C’est la maison des ancêtres de la famille royale à l’intérieur de laquelle sont jugés les habitants du village selon la coutume.

Autre caractère particulier de l’intérieur de la chefferie Kassena de Tiébélé, les peintures et les gravures géométriques murales, réalisées par les femmes. Ces décorations murales sont typiques de tout le pays Kassena et celle de Tiébélé en particulier compte parmis les plus jolies.

Village Kassena du Burkina Faso

Tags : , , , , , ,
Classé dans Art Africain et Burkinabé, Le Burkina Faso en images, Lieux et activités au Burkina | Commentaires (1)

La vie au village de Nabadogo au Burkina Faso

La vie de village au Burkina Faso n’est pas toujours des plus facile et le travail prend une place importante. Voici une courte vidéo trouvée sur Dailymotion traitant de la vie dans le village de Nabadogo dans la province du Boulkiemdé, situé à environ 75km de la capitale Ouagadougou , au Burkina Faso. Elle relate des témoignages sur la vie en générale ainsi que les perspectives et conditions de vie de ses habitants.


Reportage à Nabadogo, Burkina Faso
envoyé par agnesdelauche. – Regardez les dernières vidéos d’actu.

Tags : , , , , ,
Classé dans La vie au Burkina Faso, Le Burkina Faso en images, Villes du Burkina | Commentaires (1)

Cinéma Africain en Danger la cinémathèque à Ouagadougou touchée par les inondations

À la suite des innondations ayant touchées l’Afrique de l’Ouest et encore plus durement Ouagadougou la capitale du Burkina Faso,  une partie majeure des archives du Cinéma Africain, la cinémathèque à été touchée et des nombreuses bobines de films endommagées.

Lorsque j’ai appris cette nouvelle j’ai été complètement scandalisé du peu d’importance accordé de la sécurité et de l’entreposage de cet héritage culturel Africain. Une question est alors venue frapper mon esprit :

Mais pourquoi toutes ces bobines, tout ces films témoins de la réalité africaine n’ont pas été numérisées et mises en ligne sur Internet ?

On viendra surement me faire des commentaires sur le droits d’auteurs, sur manque de ressources etc .. Mais je crois que lorsqu’il y s’agit d’une question partrimoniale, de témoignages historiques et culturels il y devrait y avoir des solutions trouvées. C’est à mes yeux un crime contre l’humanité sinon une faute grave que de courrir le risque de perdre cette archives unique et riche de valeur culturelle et patrimoniale.

Je propose, même que je défis,  les autorités de voir ce qu’elles peuvent faire, aux institutions Burkinabè et Africaines, à l’UNESCO et aux divers partenaires mondiaux au Burkina Faso et ailleurs dans le monde ce qu’ils peuvent faire en ce sens. J’offre même mes services, mon temps et mes ressources si on me le demande afin de préservé et sauvegarder ce qui peut encore l’être.

Je vous invite à consulter la courte vidéo suivante qui couvre le sujet :


Ouagadougou: La cinémathèque touchée par l’inondation
envoyé par Nzwamba. – L’info internationale vidéo.

Tags : , , , , , , , , ,
Classé dans Art Africain et Burkinabé, Initiatives et Projets, Le Burkina Faso en images, Médias au Burkina, NTIC au Burkina Faso | Commentaires (1)

Conduire au Burkina Faso – Prévention des incivilités

Extrait d’un vidéo sur la conduite à adoptée sur les routes du Burkina Faso pour prévenir les incivilités sur la voie Publique. Quoi dire de plus ! Soyez prudent et respectueux des autres utilisateurs de la route !

Tags : , , , , , ,
Classé dans Enseignement et éducation, La vie au Burkina Faso, Le Burkina Faso en images | Commentaires (0)

Sites Touristique du Burkina Faso – Les Pics de Sindou

Les pics de Sindou sont une formation géologique intéressante à visiter du Burkina Faso qui se trouve près de la ville de Bobo-Dioulasso, à environ 40 km à l’ouest de Banfora. Les rochers en grès de Sindou s’élèvent dans le ciel en longues aiguilles tordues et sculptées par le vent. Site mystique et sacré chez les Sénoufos, un peuple du Burkina Faso. Le site autrefois utilisé par les habitants de la région pour se protéger des incursions ennemies et les cérémonies d’initiations de jeune garçons. Les pics de Sindou sont aujourd’hui un site touristique assez visité par les touristes étranger.


Pics de Sindou
envoyé par soleilsafriqueCollege experience videos.
Vous pouvez en apprendre plus sur les Pics de Sindou en consultant le dossier sur les pics de Sindou sur le site du Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso

Tags : , , ,
Classé dans Conseils de voyages, Le Burkina Faso en images, Lieux et activités au Burkina | Commentaires (3)

Publicité Air Burkina 40 ans d’expérience en transport aérien

Voici une publicité de la compagnie aérienne Air Burkina autrefois Air Volta est un compagnie privée du Burkina Faso dans lequel l’État Burkinabè est minoritaire.  Air Burkina offre des réservations pour ses vols d’avion vers le Burkina Faso et dans les pays de la région c’est à dire :

  • Bobo-Dioulasso
  • Ouagadougou
  • Abidjan
  • Bamako
  • Cotonou
  • Dakar
  • Lomé
  • Niamey
  • Libreville
  • Douala
  • Pointe Noire
  • Paris

La compagnie se pose ainsi en leader pour ce qui est du service et de la vente de billet d’avions pour la plupart des destinations d’Afrique de l’Ouest et contribue au rayonnement du Burkina Faso à travers le monde et le sous continent.


Air Burkina : 40 ans d’expérience
by Africaphonebooks

Tags : , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Conseils de voyages, Économie et développement, Le Burkina Faso en images | Commentaires (0)

FESPACO 2009 : 21 ième édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou

Du 28 Février au 07 mars 2009 avait lieu la 21ième édition du FESPACO 2009, le festival de films Panafricain qui fait littéralement rayonner la ville de Ouagadougou et le Burkina Faso chaque 2 ans à travers le sous-continent et le monde entier. Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou communément appelé le FESPACO est le plus grands festivals de films africains. Il se déroule tous les deux ans dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. Le FESPACO est né en 1969, sous le nom de la Semaine du cinéma africain, un évènement annuel. C’est en 1972, qu’il change de nom pour Le Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, et devient bisannuel à partir de 1979. Le nom du FESPACO est par la suite changé pour Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou afin de permettre une meilleure visibilité ainsi que de plus grande possibilité de diffusion aux réalisateurs et film participant. C’est également en 1972 que nait le grand prix du festival qui porte le nom d’étalon de Yennenga, en référence au mythe fondateur de l’empire Mossi.

Les objectifs principaux du FESPACO sont de :

  • Favoriser la diffusion de toutes les œuvres du cinéma africain,
  • Permettre les contacts et les échanges entre professionnels du cinéma et de l’audiovisuel,
  • Contribuer à l’essor, au développement et à la sauvegarde du cinéma africain, en tant que moyen d’expression, d’éducation et de conscientisation.

De plus, le FESPACO a également comme rôle d’organiser des projections à but non lucratif pour des zones rurales de Burkina Faso en partenariat avec les ONG, les associations, les écoles et autres institutions publiques et privées remplissant ainsi l’objectif de promouvoir le cinéma africain dans les festivals internationaux et d’organiser diverses manifestations autour du cinéma africain.

Cette année, L’étalon d’or, prix remis au grand gagnant et accompagné de la somme de 10 millions de FCFA, a été attribué au film “Teza“, de l’éthiopien Haïlé Gérima, le samedi 7 mars 2009. Pour en connaitre plus sur cette Édition 2009 du FESPACO nous vous invitons à regarder cette vidéo :


Au coeur du festival du film au Burkina Faso
by Nzwamba

Où encore de vous rendre sur le site officiel du FESPACO

Tags : , , , , , ,
Classé dans Art Africain et Burkinabé, Économie et développement, Fêtes Populaires, Initiatives et Projets, Le Burkina Faso en images, Lieux et activités au Burkina | Commentaires (1)

Démocratie et stabilité politique au Burkina Faso

Une caricature du Journal du Jeudi au Burkina Faso sur le thème de la Démocratie et la Stabilité politique au Burkina Faso

stabilit___politique.gif

À prendre bien sur avec humour …

Tags : , , , , ,
Classé dans Art Africain et Burkinabé, La vie au Burkina Faso, Le Burkina Faso en images, Politique et histoire du Burkina | Commentaires (5)