VIH/SIDA au Burkina Faso’ au Burkina Faso


Association pour le Développement des Initiatives de Prévention en Santé / Solidarité

L’Association pour le Développement des Initiatives de Prévention en Santé/Solidarité (ADIPS) travaille à l’amélioration de l’état de santé des personnes vivant avec le VIH/Sida et leurs familles. La Coopérative Jeunesse Africaine vise à favoriser le développement social et économique des jeunes et enfants rendus vulnérables par le VIH et SIDA en leur permettant de s’approprier une entreprise collective et génératrice de revenus afin d’améliorer leurs conditions financières et d’alléger le fardeau de leurs familles. Le projet pemet ainsi de faire de ces jeunes vulnérables des acteurs de leur propre prise en charge

L’Association pour le Développement des Initiatives de Prévention en Santé/Solidarité (ADIPS) travaille à l’amélioration de l’état de santé des personnes vivant avec le VIH/Sida et leurs familles. La Coopérative Jeunesse Africaine vise à favoriser le développement social et économique des jeunes et enfants rendus vulnérables par le VIH et SIDA en leur permettant de s’approprier une entreprise collective et génératrice de revenus afin d’améliorer leurs conditions financières et d’alléger le fardeau de leurs familles. Le projet pemet ainsi de faire de ces jeunes vulnérables des acteurs de leur propre prise en charge.

Tags : , , , , , , , , ,
Classé dans Initiatives et Projets | Commentaires (0)

ALAVI : l’Association Laafi la Viim acteur de la lutte contre le VIH-SIDA au Burkina Faso

ALAVI, l’Association Laafi la Viim ( La santé c’est la vie en mooré) est née en 1995 dans la ville de Bobo-Dioulasso pour répondre aux besoins des femmes enceintes séropositives du Burkina Faso. Le but étant de les dépistées volontairement dans le cadre d’un projet de recherche thérapeutique sur la réduction de la transmission du VIH de la mère à l’enfant au cours de la grossesse par l’administration d’AZT (projet DITRAME) et de la accompagner au cours du processus et des traitements.

Aujourd’hui, présente à Bobo-Dioulasso, Ouagadougou ainsi que dans 7 autres localités du Burkina Faso,  ALAVI oeuvre avec l’ensemble de ses partenaires et volontaires engagés dans la luttes au VIH Sida, ALAVI développe un programme de prise en charge psychosociale et médicale des personnes vivant avec le VIH/SIDA et leurs familles, la sensibilisation sur la prévention et la prise en charge communautaire du VIH/SIDA, la promotion du partenariat entre associations, la promotion du dépistage comme porte d’entrée de la prévention et de la prise en charge. Bref, en quelques mots,  comme sa mission l’indique, la promotion de la dignité et de l’ auto-suffisance des personnes vivant avec le VIH/SIDA.

Dans ce vidéo qui provient de Dailymotion, KABORE Moumouni, coordinateur du centre Tanghin Dassouri, au sein de l’association Alavi explique le fonctionnement de l’association basée à Ouagadougou au Burkina Faso.


Moumouni présente l’association ALAVI, basée au Burkina Faso
envoyé par solidairesdumonde. – L’info internationale vidéo.

Pour obtenir plus d’information sur l’organisation et les actions de ALAVI,  vous pouvez vous rendre sur leur site au : ALAVI Burkina Faso ou encore vous pouvez contacter l’organisation par mail à info@alavi-bf.org

Tags : , , , , ,
Classé dans Initiatives et Projets, Médecine traditionnelle | Commentaires (1)

Association pour la Promotion des orphelins et le développement du Burkina

L’ APOD ou Association pour la Promotion des orphelins et le développement du Burkina Faso est née d’une volonté d’apporter des solutions et de l’appuie aux veuves et orphelins du Burkina Faso. En effet, la situation de la veuve et de l’orphelin est un problème très délicat au Burkina Faso et en Afrique de l’Ouest en générale. En effet, suite à la mort ou au départ de l’époux ou de l’un des parents, la situation familiale, des veuves et des enfants en particulier devient des plus périeuse en raison de contraintes économique et sociales. De plus, au Burkina Faso, les enfants orphelins surtout ceux du vih / sida sont pratiquement toujours l’objet d’un rejet, de stigmatisation et de marginalisation. Dans une société de type communautariste comme dans de nombreux pays africains, leur bien-être et leur sécurité sont ainsi compromis. Ils rencontrent des difficultés pour se nourrir, pour avoir des soins, se vêtir et se loger. Quant aux veuves, elles sont souvent confrontées à des difficultés qui peuvent les conduire à la marginalisation, voire l’exclusion sociale :

– Incrimination de la veuve, pour sorcellerie en autres au niveau culturel

– Expulsion illégale du domicile conjugal ainsi qu’appropriation illégale des biens de la veuve par la famille du conjoint décédé

– Appropriation de la garde des enfants par la famille du conjoint décédé et même parfois travail forcé et traffic d’être humain

Choquée par cette situation, Mme Germaine Bazièmo née Yamèogo et son équipe ont décidé le 1er janvier 1999 de créer l’ Association pour la Promotion des orphelins et le développement (APOD).L’objectif de cette association est :

– De créer un cadre de rencontre pour les veuves et orphelins de Ouagadougou du Burkina Faso

– Amener les veuves et orphelins du Burkina Faso à se prendre en charge à travers l’initiation de plusieurs activités,

– Apporter un soutien multiforme aux veuves et orphelins du Burkina Faso

– Sensibiliser les populations sur les problèmes des enfants comme le Sida, la scolarisation des filles, la     vaccination, l’hygiène,  l’assainissement entre autres.

l’APOD est particulièrement impliquée dans la lutte contre les VIH/SIDA pour le Burkina Faso et a effectué un travail formidable au niveau de la promotion et de l’éducation aux moyens de prévention et des actions pour améliorer la prise en charge des malades.

L’ Association pour la Promotion des orphelins et le développement du Burkina Faso peut être contacter via son site web au http://www.apod.populus.org/

Tags : , , , , , ,
Classé dans Initiatives et Projets | Commentaires (3)