Thomas Sankara’ au Burkina Faso


Blaise Compaoré quitte le pouvoir: une bonne chose?

Après avoir pris le pouvoir il y a 27 ans suite à un coup d’éclat sanglant ayant couté la vie au Président légitime du Burkina Faso le Capitaine Noël Isidore Thomas Sankara, le Président du Burkina Faso annonce son départ, chassé par la rue, les citoyens et les différents acteurs du contre-pouvoir.

La Présidence de Blaise Compaoré, atteinte par le sang et entachés de plusieurs accusations de meutres, conspirations, népotisme et de favoritisme pour ne citées que celles là. Parmis les disparus, le cas Norbert Zongo est probablement le connu, le plus documenté, le plus scandaleux  et le plus clair à été relégué aux oubliettes jusqu’à maintenant : Mais nous n’oublierons jamais Norbert Zongo et les autres victimes et souhaitons que le nouveau régime et très probablement la nouvelle république, se penche sur ces dossiers et que justice soit rendue.

Alors que le régime Compaoré à été caractérisé par une relative stabilité et une ignorance presque complète des besoins et besoin du peuple Burkinabè  ploncheant le pays dans une situation de pauvreté extrême et des populations  laissées à elles mêmes par un gouvernement préocupé et une Présidence par ses propres besoins.

De plus, un vide certain à été créé au cours des 27 dernières, et longues, années parmis les acteurs et particulièrement dans les politiciens préoccupés par leurs frères et soeurs, mères et pères, des politiciens avec une véritable vocation sociale et étatique. Combiné avec une montée d’un ‘islam politique, voir même extrémiste, dans les pays voisins et le Nord du Burkina Faso et la complexité des relations et des jeux de pouvoir entre les différentes ethnis et groupes culturels du Burkina Faso, il nous apparait  incertain que se changement de Président, avec le départ de Blaise Compaoré du pouvoir entraine une véritable révolution dans la culture politique et dans la conception même du sens du pouvoir au sein de la classe politique. Vous croyez-vous que la situation changement pour le mieux ou avez vous certaines craintes de voir encore une fois notre peuple roulé dans la farine… de mil ?

Tags : , , , , , , ,
Classé dans Fêtes Populaires, La vie au Burkina Faso, Politique et histoire du Burkina, Symboles nationaux | Commentaires (2)

Développement, Économie et Dette du Burkina Faso

Au risque de me faire certains amis … On me parle souvent de la dette et de la faiblesse de l’économie du Burkina Faso. Les gens que je connais, de par leur culture, leur éducation, leur vision du monde sont nombeux à penser que l’Afrique et le Burkina Faso par exemple sont endettés et un mauvais exemple de développement de part l’ignorance, la corruption, la mauvaise gestion, le népotisme, le tribalisme et autres causes semblables et faux semblant.

Au sujet de la dette du Burkina Faso et d’autres pays Africains, Asiatiques, Sud-Africains, Carabéens et même Occidentaux, une phrase de L’ancien président de Burkina Faso, Thomas Sankara résume mieux la situation des dettes contractés par les politique que je ne pourrais le faire : « Ils ont jouer, ils ont perdus, c’est la règle du Jeux, la vie continue« .

Je vous laisse réfléchir en écoutant cet extrait du discours qu’à livré l’ancien Président assassiné du Burkina Faso Thomas Sankara et me fascine de l’actualité de ce discour ( on n’a qu’à penser à nos frère Haitien, Argentins ou encore Grec et même les citoyens Américains, Sud Africains, Canadiens pauvres de toute origines et couleur de peaux confondus ).

Peuples du monde unissez-vous, car nous sommes jaunes, noirs, blancs, rouges, bleus mais ensemble nous sommes plus puissant qu’eux!  La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
Classé dans Économie et développement, Politique et histoire du Burkina, Symboles nationaux | Commentaires (0)

21ème anniversaire de la mort de Thomas Sankara

En ce 21ème anniversaire de la mort du Capitaine et ancien Président Thomas Sankara, familièrement appelé Tom Sank par ses compatriotes et supporters, qui est mort assassiné à la suite du coup d’état du 15 octobre 1987, nous vous invitons à vous recueillir sur sa tombe du cimetière de Dagnoën de façon virtuelle en écoutant ce vidéo découvert sur un site de partage vidéo.


La tombe de Thomas Sankara
by gideonvink
Pour en connaitre plus sur se personnage plus grand que nature nous vous invitons à consulter ce site dédié à Thomas Sankara

Tags : , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Fêtes Populaires, Le Burkina Faso en images, Politique et histoire du Burkina, Symboles nationaux | Commentaires (1)

Hymne national du Burkina Faso – le Ditanyè

Écrit par l’ancien Président Thomas Sankara et adopté en 1984, le Ditanyè ou hymne de la Victoire est toujours d’actualité dans un Burkina et une afrique en plein changements.

Extraits musicaux de l’hymne national  en format MP3  :

Hymne national du Burkina Faso chanté par des enfants du Burkina Faso

Hymne national du Burkina Faso version intrumentale

Les paroles l’hymne National Burkinabè :

I. Contre la férule humiliante il y a déjà mille ans
La rapacité venue de loin les asservir il y a cent ans
Contre la cynique malice métamorphosée
En néocolonialisme et ses petits servants locaux
Beaucoup flanchèrent et certains résistèrent
Mais les échecs, les succès, la sueur, le sang
Ont fortifié notre peuple courageux
Et fertilisé sa lutte héroïque.

Refrain
Et une seule nuit a rassemblé en elle l’histoire de tout un peuple
Et une seule nuit a déclenché sa marche triomphale
Vers l’horizon du bonheur une seule nuit a réconcilié
Notre peuple, avec tous les peuples du monde
À la conquête de la liberté et du progrès.
La Patrie ou la mort nous vaincrons.

II. Nourris à la source vive de la révolution,
Les engagés volontaires de la liberté et de la paix
Dans l’énergie nocturne et salutaire du 4 août
N’avaient pas que les armes à la main mais aussi et surtout
La flamme au cœur pour légitimement libérer
Le Faso à jamais des fers de tous ceux qui,
Çà et là en polluaient l’âme sacrée
De l’indépendance de la souveraineté

III. Et séant désormais en sa dignité recouvrée
L’amour et l’honneur en partage avec l’humanité
Le peuple de Burkina chante un hymne à la victoire
À la gloire du travail libérateur, émancipateur
A bas l’exploitation de l’homme par l’homme,
Hé ! en avant pour le bonheur de tout homme
Par tous les hommes aujourd’hui et demain
Par tous les hommes ici et pour toujours.

IV. Révolution populaire nôtre, sève nourricière
Maternité immortelle de progrès à visage d’homme
Foyer éternel de démocratie consensuelle
Où enfin l’identité nationale a droit de cité
Où pour toujours l’injustice perd ses quartiers
Et où des mains des bâtisseurs d’un monde radieux
Mûrissent partout les moissons des vœux patriotiques
Brillent les soleils infinis de joie.

Tags : , , , , , , , , ,
Classé dans Politique et histoire du Burkina, Symboles nationaux | Commentaires (61)