société’ au Burkina Faso


Opinion sur le Mariage Forcé au Burkina Faso

Le mariage est une étape importante de la vie, une étape qui unie d’abord deux personnes. Au Burkina Faso, le mariage n’est pas un geste individuel car il unis plus que les mariés, il.unis deux familles, sert à sceller des alliances entre clans et aussi à assurer une survie matériel. Il est donc fréquent surtout dans les zones rurales ou les valeurs traditionnelles sont demeuré bien vivantes de voir les famille décidé avec qui seront échangé les cauris. Dans une société ou les ressources sont limités et la polygamie est omniprésente, ces mariages servent souvent à établir le statut social et de filets social en cas de décès.

Qu’on soit pour où contre, les mariages forcés existent bel et bien au Burkina Faso et son acceptés à divers degrés par les populations. De plus, comme les mariages d’amour, des fois ils réussissent des fois ils échouent. I

Voici un témoignage d’un jeune homme sur la mariage forcé au Burkina Faso :

Et vous ? Que penser-vous du mariage forcé ? Faites nous part de votre opinions et de vos commentaires en utilisant le lien commentaire ci-dessous !

Tags : , , , , , ,
Classé dans Fêtes Populaires, La vie au Burkina Faso, Religions au Burkina | Commentaires (8)

Un débat autour des frais de scolarité au Burkina Faso

Un débat qui revient périodiquement sur la scène au Burkina Faso est celui autour des frais de scolarité au Burkina Faso. Comme c’est le cas dans la plupart des pays du monde, le débat autour de l’existence et du niveau des frais de scolarité est un sujet d’actualité qui soulève le plus souvent les passions comme l’illustre ce dessin trouvé dans un hebdomadaire du Burkina Faso, Le Journal du Jeudi.

ecole_publique_ou_privee.gif

Il faut absolument que les politiciens et autres décideurs arrivent à s’entendre car il s’agit ici de l’avenir de notre nation ainsi que celui de nos enfants.

Tags : , , , , , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Économie et développement, Enseignement et éducation, Le Burkina Faso en images | Commentaires (0)

Circulation routière et prévention des accidents au Burkina en Vidéo

La circulation dans les rues de Ouagadougou, de Bobo et sur les routes de Burkina Faso peut souvent s’avérer un peu ardue dû à la libre interprétation des règles de conduites et de civisme sur la route. L’automobiliste, mais plus souvent encore le cycliste, le piéton et l’utilisateur de deux roues ( Motocyclettes) dois se frayer un chemin entre marchants ambulant, 4×4 , camion de livraison ( bachés ), autocars. Le nombre d’accidents est élevé et étant données que la majorité des utilisateurs des routes sont les piétons, les cyclistes et autres utilisateurs de 2-roues, les blessures à la tête sont légions et entrainent habituellement la mort ou des séquelles graves.

Pour lutter contre se fléau qui fauche tout les jours des vies, des campagnes de sensibilisation sur la Sécurité routière ont été mises en place. En voici quelques extraits vidéo :

Incivilités sur la voie publique :


Prevention-routiere-burkina-faso
by ares690

Choisir la bonne voie :


Prudence sur la route
by OuagadougouNews

Le port du casque est important :


Portez votre casque
by OuagadougouNews
Voici de plus une Gallerie de photos sur les tranports au Burkina Faso à voir
Sur ce nous vous souhaitons wend na seki laafi ( Bonne route en langue Mooré )

Tags : , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Enseignement et éducation, Le Burkina Faso en images, Villes du Burkina | Commentaires (3)

Les Banques et caisses populaires au Burkina Faso

Il existe de nombreuses banques au Burkina Faso. Par contre pour la plupart elles sont réservés au étrangers, entreprises, société, ONG , organisation ainsi qu’à la minorité de fonctionnaires de l’état disposant de revenus stables. Elles sont généralement affiliés avec de grandes banques Européennes ou internationales.

Tout d’abord pour les Canadiens d’origine, je vous recommande la SGBB, car elle est partenaires avec une institution Européenne qui est affiliée à une grande banque Canadienne. Elle fait partit du réseau « PLUS » et vous permettra d’effectuer des retraits AVEC VOTRE CARTE DE GUICHET normale si celle-ci porte la mention « PLUS » au verso ( ce qui est le cas de la plupart de banque ainsi qu’avec les caisses Desjardins ). Le frais ne sont pas vraiment plus élevé que les transfers ou la conversion de devises. Par contre quelque pannes surviennent parfois pendant quelques heures à certain guichets …

Société générale de banque au Burkina (SGBB)

Rue de l’Hôtel de ville

01 BP 585 Ouagadougou

Tél.(226) 50 30 60 35/35

E-mail : sgbb@liptinfor.bf

Banque Ouest-africaine de développement (BOAD)

01 BP 4892

Tél.(226) 50 31 07 94

Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)

01 BP 356 Ouagadougou

Tél.(226) 50 31 08 00

Banque internationale du Burkina (BIB)

01 BP 362 Ouagadougou

Tél.(226) 50 30 00 00

E-mail : biboua@fasonet.bf

Banque internationale pour le commerce, l’industrie et l’agriculture du Burkina Faso

(BICIA-B)

479, avenue du Dr Kwamé N’Krumah

01 BP 8 Ouagadougou

Tél.(226) 50 31 31 31

Fax (226) 50 31 31 55

E-mail : biciadg@fasonet.bf

Banque commerciale du Burkina (BCB)

Avenue Kwamé N’Krumah

01 BP 1336 Ouagadougou

Tél.(226) 50 30 78 78/88

E-mail : bcb@fasonet.bf

Banque agricole et commerciale du Burkina (BACB)

Avenue de la Nation

01 BP 1644 Ouagadougou

Tél.(226) 50 30 24 88/90

E-mail : bacb@bacb.bf

Ecobank

01 BP 145 Ouagadougou

Tél.(226) 50 31 89 75

E-mail : ecobank@ecobank.com

Bank of Africa (BOA)

Avenue de la résistance du 17 mai

01 BP 1319 Ouagadougou

Tél.(226) 50 30 88 70/73

E-mail : boadg@fasonet.bf

Il est à noter que pour pallié au problèmes d’accessibilité aux banques et au crédit, le mouvement Desjardins via sa fillière Développement International Desjardins coopère à la mise en place d’un réseau de caisse populaires, le Réseaux des caisses populaires du Burkina Faso (RCPB). Ce qui permet à de nombreux petits acteurs d’avoir accès à l’épargne et au crédit de manière formelle.

Tags : , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Conseils de voyages, Économie et développement | Commentaires (27)

Ancien hymne national du Burkina Faso ( alors Haute-Volta )

Voici les paroles de l’ancien hymne national de la Haute-Volta (dit hymne Voltaique) qui a été remplacé depuis 1984 par le Ditanyè (hymne de la victoire) ce dernier composé par Thomas Sankara sous la révolution.

Fière Volta de mes aieux,

Ton soleil ardent et glorieux

Te revêt d’or et de fierté

Ô Reine drapée de loyauté !

Refrain :

Nous te ferons et plus forte, et plus belle

A ton amour nous resterons fidèles

Et nos coeurs vibrant de fierté

Acclameront ta beauté

Vers l’horizon lève les yeux

Frémis aux accents tumultueux

De tes fiers enfants tous dressés

Promesses d’avenir caressées

Refrain

Le travail de ton sol brûlant

Sans fin trempera les cœurs ardents,

Et les vertus de tes enfants

Le ceindront d’un diadème triomphant.


Refrain

Que Dieu te garde en sa bonté,

Que du bonheur de ton sol aimé,

L’Amour des frères soit la clé,

Honneur, Unité et Liberté

Tags : , , , , ,
Classé dans Symboles nationaux | Commentaires (18)

Hymne national du Burkina Faso – le Ditanyè

Écrit par l’ancien Président Thomas Sankara et adopté en 1984, le Ditanyè ou hymne de la Victoire est toujours d’actualité dans un Burkina et une afrique en plein changements.

Extraits musicaux de l’hymne national  en format MP3  :

Hymne national du Burkina Faso chanté par des enfants du Burkina Faso

Hymne national du Burkina Faso version intrumentale

Les paroles l’hymne National Burkinabè :

I. Contre la férule humiliante il y a déjà mille ans
La rapacité venue de loin les asservir il y a cent ans
Contre la cynique malice métamorphosée
En néocolonialisme et ses petits servants locaux
Beaucoup flanchèrent et certains résistèrent
Mais les échecs, les succès, la sueur, le sang
Ont fortifié notre peuple courageux
Et fertilisé sa lutte héroïque.

Refrain
Et une seule nuit a rassemblé en elle l’histoire de tout un peuple
Et une seule nuit a déclenché sa marche triomphale
Vers l’horizon du bonheur une seule nuit a réconcilié
Notre peuple, avec tous les peuples du monde
À la conquête de la liberté et du progrès.
La Patrie ou la mort nous vaincrons.

II. Nourris à la source vive de la révolution,
Les engagés volontaires de la liberté et de la paix
Dans l’énergie nocturne et salutaire du 4 août
N’avaient pas que les armes à la main mais aussi et surtout
La flamme au cœur pour légitimement libérer
Le Faso à jamais des fers de tous ceux qui,
Çà et là en polluaient l’âme sacrée
De l’indépendance de la souveraineté

III. Et séant désormais en sa dignité recouvrée
L’amour et l’honneur en partage avec l’humanité
Le peuple de Burkina chante un hymne à la victoire
À la gloire du travail libérateur, émancipateur
A bas l’exploitation de l’homme par l’homme,
Hé ! en avant pour le bonheur de tout homme
Par tous les hommes aujourd’hui et demain
Par tous les hommes ici et pour toujours.

IV. Révolution populaire nôtre, sève nourricière
Maternité immortelle de progrès à visage d’homme
Foyer éternel de démocratie consensuelle
Où enfin l’identité nationale a droit de cité
Où pour toujours l’injustice perd ses quartiers
Et où des mains des bâtisseurs d’un monde radieux
Mûrissent partout les moissons des vœux patriotiques
Brillent les soleils infinis de joie.

Tags : , , , , , , , , ,
Classé dans Politique et histoire du Burkina, Symboles nationaux | Commentaires (62)