Scolarisation et Éducation des jeunes filles au Burkina Faso



De nos jours, au Burkina Faso et dans le monde,  l’éducation est synonyme de meilleures conditions de vie. Cette éducation n’est malheureusement pas accessible à tous, et encore moins en ce qui concerne l’éducation des jeunes filles comme l’illustre ce dessin trouvé dans un hebdomadaire du Burkina Faso, Le Journal du Jeudi.

Signe que les temps changent et que la culture aussi, des progrès remarquable ont été réalisés, mais il reste beaucoup à faire. Longue est la route, facile n’est pas le combat! Mais une chose est certaine, le Burkina Faso, n’a pas les moyens d’oublier la moitié de sa population et sans tomber dans une application extrème du « Genre et développement », il doit participer à l’éducation de femmes comme à celle des hommes dans la même proportion, c’est là un facteur important à son développement.

education_filles_burkina.gif

Tags : , , , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Économie et développement, Enseignement et éducation, Entreprendre au Burkina Faso, Initiatives et Projets, La vie au Burkina Faso, Le Burkina Faso en images, Médias au Burkina | Commentaires (3)

3 réactions à “Scolarisation et Éducation des jeunes filles au Burkina Faso”

  1. Lassané Daboné a dit :

    Les efforts faits par l’Etat burkinabè est à saluer!
    L’éducation des filles doit ètre,en plus grande partie,l’affaire de tous,en particulier les depositaires de la tradition,de la réligion et toute la société burkinabè.
    La sensibilisation serait la bataille pour tous les acteurs.
    L’Etat seul ne peut pas tout faire!

  2. Séraphin SIMBORO a dit :

    Les idées générées à partir d’études spécifiques sont proliférentes et ont la chance de trouver des bailleurs de fonds. Le problème réel au Burkina se situe au niveau de l’usage des fonds des programmes. Toute la littérature n’est pas observée sur le terrain, les fonds ne sont pas destinés en réalité au solutionnement du problème : ils servent en partie à autre chose! C’est cela qu’il faut revoir. Quel mécanisme en réalité nous permet d’évaluer l’aboutissement certain de ce qui est prévu au niveau local?

  3. Soma a dit :

    Pour moi l’éducation des jeunes filles n’est pas un problème à leur niveau .Pour une meilleure éducation le gouvernement ne doit pas se baser sur la jeune fille mais essayer de mettre l’accent sur l’éducation des parents surtout les mamans.Aujourd’hui les parents n’eduquent plus leur filles pour raison des temps ont changé.Ils refusent même de faire asseoir leurs filles pour leur apprendre les les leçons de la vie.c est ça même qui amène les problème dans les quand celles-ci se marient.vraiment c’est dommage de voir notre propre culture allée dans les herbes.Sinon si les parents nè contribuent pas on nè pourra jamais atteindre notre objectif.Ce n’est même pas une question de moyens.Vraiment courage aux grands responsables de l’éducation .Que Dieu vous protège et vous garde des mauvaises bouches.

Laisser une réponse