Enseignement et éducation au Burkina Faso


VIH/SIDA au Burkina Faso – Vidéo de la Clinique Sainte-Camille

Un vidéo expliquant les succès et les difficultées recontrées dans le cadres de les luttes de préventions et de traitement du VIH/SIDA au Burkina Faso par la Centre Clinique Sainte-Camille de Ouagadougou.  Soutenu par l’UNICEF, Sainte Camille, construit par un ordre religieux italien, est un établissement pionnier dans le domaine de la prise en charge du VIH, depuis le dépistage, le conseil et la mise sous traitement antirétroviral jusqu’à l’aide et le soutien apporté aux personnes vivant avec le VIH. Le centre Sainte Camille propose également un programme de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, qui prend en compte l’anxiété et la peur de la stigmatisation de futures mamans séropositives.

Si vous avez d’autre ressources ou informations concernant ce centre où d’autres structures ou activités oeuvrant dans le même sens, n’hésiter pas à partager avec nous.

Tags : , , , , , , ,
Classé dans Enseignement et éducation, Initiatives et Projets, La vie au Burkina Faso, Politique et histoire du Burkina | Commentaires (8)

Formation à distance au Burkina Faso grâce à FIRE and ICE Burkina et Elluminate

C’est par une des enseignantes de l’école LANCELOT en Finlande participant au projet et qui informait via twitter que nous avons pris connaissance du projet Fire and Ice Burkina ( en Anglais seulement )qui est propulsé par Elluminate ( en Anglais seulement ).

Bien que la documentations ainsi que les contact que nous avont eut ont été en anglais, et que nous ne connaissons pas toute l’ampleur sur le terrain, nous avons décidé de vous en faire part via le blogue car c’est vraiment une incroyable initiative technologique en éducation qui nous as plus. Nous pouvons de plus vous aidés à entrer en contact avec eux ( en raison de la barrière de langue ).

Le projet permet par exemple de fournir des formations dans les salles de classes aménagées du séminaires de Pabré au Burkina Faso, dans l’Oubritenga, le tout par des professeurs situés dans un autre pays! C’est vraiment intéressant.

fire_ice1.jpeg

Foundé en 1925 les missionaires Français, Le séminaire de Pabré est un des plus anciens et le plus reconnu des séminaire du Burkina Faso. L’école est situé près du Village de Pabré, un village rural du Burkina Faso en Afrique de l’Ouest, situé à environ 20 Km de Ouagadougou la capitale du Pays.

Une des phases du projet Fire and Ice Burkina ( Feu et Glace au Burkina) constistait en l’installation et la mise en opération du salle de classe virtuelle afin procuré de la formation en ligne.

fire_ice2.jpeg

Plusieurs tâches ont été effectué dans le cadre du projet :

– Installer un Réseau Internet Sans-fils stable ( Wifi )
– Recevoir et Dédouaner un tableau blanc pour la salle de classe
– Réception et installation de la « Classroom-in-a-Box » ( Salle de classe en boite) en provenance du Canada.
– Formation et transfer des connaissances aux professeurs et responsables technologique sur l’installation, l’usage et l’entretien du matériel, ainsi que sur l’utilisation des logiciels nécessaire pour les formations virtuelles via Internet de style E-learning.

Les formations a distance via Internet, le Elluminate Live! et des professeurs de Finlande, du Canada et possiblement de d’autres partie du monde, seront lancées graduellement au courant de l’année et inclues entre autre :

– Formations en Langue Anglaise pour étudiants
– Formations en Langue Anglaise pour formateurs
– Formations en soins infirmiers pour former des infirmieres
– Sessions d’échange culturel avec d’autre écoles

Nous allons suivre l’évolution de cette initiative avec une grande attention, car l’éducation au Burkina Faso est un sujet qui nous touche tout particulièrement ainsi que celui des NTIC. Si vous avez des questions ou voulez entrer en contact avec les gens du projets vous pouvez le faire via le site de Elluminate. La barriere de langue pouvant etre un frein pour certains et puisque nous maitrisons les 2 langues nous vous offront d’agir comme intermédiaires au besoin. Vous n’avez qu’à nous contacter via notre courriel email.

Tags : , , , , , ,
Classé dans Économie et développement, Enseignement et éducation, Initiatives et Projets, Médias au Burkina, NTIC au Burkina Faso, Villes du Burkina | Commentaires (35)

Scolarisation et Éducation des jeunes filles au Burkina Faso

De nos jours, au Burkina Faso et dans le monde,  l’éducation est synonyme de meilleures conditions de vie. Cette éducation n’est malheureusement pas accessible à tous, et encore moins en ce qui concerne l’éducation des jeunes filles comme l’illustre ce dessin trouvé dans un hebdomadaire du Burkina Faso, Le Journal du Jeudi.

Signe que les temps changent et que la culture aussi, des progrès remarquable ont été réalisés, mais il reste beaucoup à faire. Longue est la route, facile n’est pas le combat! Mais une chose est certaine, le Burkina Faso, n’a pas les moyens d’oublier la moitié de sa population et sans tomber dans une application extrème du « Genre et développement », il doit participer à l’éducation de femmes comme à celle des hommes dans la même proportion, c’est là un facteur important à son développement.

education_filles_burkina.gif

Tags : , , , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Économie et développement, Enseignement et éducation, Entreprendre au Burkina Faso, Initiatives et Projets, La vie au Burkina Faso, Le Burkina Faso en images, Médias au Burkina | Commentaires (3)

Présentation d’organisation active au Burkina : HAMAP Burkina arrive à Ouagadougou pour lancer son action

Nous avons récemment été approché via le blog par l’HAMAP Burkina et comme Burkina-Faso Blog à comme mission de promouvoir et de faire connaitre le Burkina Faso nous leurs avons donc proposer de nous rédiger un petit texte expliquant leur projets et visions futur pour leurs activités au Burkina Faso afin de les aider à mieux se faire connaitre. Ils nous ont de plus promis de nous tenir au courant des nouvelles concernants leurs activités et l’évolution de leur projet. Voici donc une introduction à leur activités au Burkina ainsi que les liens vers leurs sites web et contact.

HAMAP BURKINA se donne donc comme but :

– D’agir dans des missions relevant de la lutte contre la malnutrition: l’association vient de fournir du lait maternisé aux centres de rééducation nutritionnelle de CAMELIA BURKINA.

– D’intervenir dans des missions de santé pour développer l’accès aux soins, la prévention  et le dépistage des maladies, la formation médicale et nutritionnelle, l’amélioration des conditions sanitaires, le recueil de données épidémiologiques. Des projets de dispensaires, de missions chirurgicales et surtout d’une opération importante visant à traiter les jeunes enfants atteints par le paludisme dans le centre ouest du pays sont sous presse et une mission part le 19 novembre pour étudier la stratégie de cette action.

– De prendre par à des missions d’ingénierie pour développer l’accès à l’eau et plus particulièrement des missions d’irrigation, d’assainissement, d’approvisionnement, de construction de barrages, d’adduction. Dans ce cadre un forage important doit être réalisé en 2009.Il permettra la réalisation d’un centre polyvalent en partenariat avec CAMELIA BURKINA.

– D’aider à des missions permettant de développer l’accès à la connaissance , le soutien scolaire, la création de centres d’alphabétisation, d’Ecoles de la Rue, de centres de formation professionnelle ou de technique agricole. Dans quelques jour une première école doit s’ouvrir à Ouagadougou dans le quartier de Pissy, d’autres suivront rapidement.

Ces écoles HAMAP BURKINA ont surtout pour but à terme la formation d’enseignants  issus du pays et aussi le soutien logistique et  pédagogique des écoles locales (fiches techniques, distribution de matériel scolaire, de livres, crayons….).

L’éducation de base, outre l’alphabétisation et les premiers éléments de calcul ,pourra comporter aussi des programmes courts d’hygiène, de prévention sanitaire, de mise en valeur des us et coutumes, des artisanats et  données culturelles locales, éducation à l’eau, de sessions de conseils en pratiques agricoles, écologiques, alimentaires; (en particulier en s’appuyant sur les guides lines de l’UNESCO).
Des activités sportives et ludiques vont compléter ce programme.

En outre, chaque école devra jouer un rôle de dépistage « santé » en relation avec les structures santé existantes.
Une solide équipe d’enseignants de l’académie de Nice encadre ce projet éducatif afin de lui donner toute sa valeur.

Tags : , , , , , ,
Classé dans Économie et développement, Enseignement et éducation, Initiatives et Projets | Commentaires (0)

Foire internationale du Livre de Ouagadougou édition 2008 / FILO 2008

La 8ième édition de la Foire internationale du Livre de Ouagadougou ( FILO 2008 ) aura lieu cette année du 18 au 24 Novembre 2008 sur le site du SIAO qui c’est terminé le 8 Novembre 2008. La FILO 2008 qui se veut un lieu d’échange et de promotion de la littérature et du livre Africain réunit les passionnés de littérature de l’Afrique et du monde entier. C’est en effet, une chance inespérée pour les créateurs et passionnés de littérature africaine de se regrouper et d’échanger sur le livre Africain. Cette visibilité a comme effet de participer a la promotion du livre et de la littérature au Burkina Faso et d’ainsi encourager la relève littéraire Africaine.

La FILO constitue également un espace de diffusion pour les éditeurs et libraires nationaux et internationaux, à travers la grande exposition qui se déroule tout au long de la manifestation

Le thème de l’édition 2008 de la Foire internationale du Livre de Ouagadougou est placé sous le thème de la Rémanence de l’Afrique dans la Litterature antillaise et caribéenne. On retrouve y retrouvera des expositions, la ventes de livres, des conférences, des ateliers et tables rondes sur le livre et la littérature africaine bref tout un programme de cette foire internationale du Livre de Ouagadougou édition 2008.

Un hommage particulier sera rendu cette année au grand poète martiniquais Aimé CESAIRE qui avec Léopold Senghor, Léon Gontian Damas et Guy Tirolien a fondé le courant de la négritude. Ce dernier qui nous as récemment quitté sans avant nous avoir livré des écrits d’une incroyable richesse.

Pour plus d’informations sur la place du livre Africain nous vous invitons à consulter les articles suivants :

Le domaine de l’édition et de la place du livre au Burkina Faso

Problématique du développement littéraire au Burkina Faso

Les femmes sur la scène littéraire burkinabè

Tags : , , , , , , ,
Classé dans Art Africain et Burkinabé, Économie et développement, Enseignement et éducation, Fêtes Populaires, Initiatives et Projets, Lieux et activités au Burkina, Livre en Afrique et au Burkina, Villes du Burkina | Commentaires (0)

Un débat autour des frais de scolarité au Burkina Faso

Un débat qui revient périodiquement sur la scène au Burkina Faso est celui autour des frais de scolarité au Burkina Faso. Comme c’est le cas dans la plupart des pays du monde, le débat autour de l’existence et du niveau des frais de scolarité est un sujet d’actualité qui soulève le plus souvent les passions comme l’illustre ce dessin trouvé dans un hebdomadaire du Burkina Faso, Le Journal du Jeudi.

ecole_publique_ou_privee.gif

Il faut absolument que les politiciens et autres décideurs arrivent à s’entendre car il s’agit ici de l’avenir de notre nation ainsi que celui de nos enfants.

Tags : , , , , , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Économie et développement, Enseignement et éducation, Le Burkina Faso en images | Commentaires (0)

Films d’animations du Burkina Faso produits par des enfants de 8 à 14 ans

Voici 2 Tres beau exemples des techniques de film d’animation sur des sujets d’actualité au Burkina Faso. Le premier a été réalisé par des animatrices de A.S.E.C.D ( ASECD) de Ouagadougou ( Association de Soutien aux Enfants en Circonstance Difficile ) et le second par des enfants de 8 a 14 ans plein de talents, dans le cadre d’un projet d’échange de film parlant du quotidien de l’école au Burkina Faso et d’une autre école avec la belgique. Bref, ils nous ont laissé admiratifs sur la richesse et l’incroyable potentiel de cette jeunesse en pleins débuts !

Le Film d’animation des animatrices :


Patronyme (BF)
par asblCinema

Le film d’animation réalisé par ces enfants du Burkina Faso :


NET-Mon ecole BF
par asblCinema

Vraiment Félicitation aux enfants, animateurs et partenaires du projet ! Une belle réussite !

Tags : , , , ,
Classé dans Art Africain et Burkinabé, Enseignement et éducation, Initiatives et Projets, Le Burkina Faso en images | Commentaires (1)

Accès et couverture Internet haute vitesse via ADSL au Burkina Faso

Internet par ADSL mieux connue sous le nom d’Internet Haute Vitesse est disponible depuis peu au Burkina Faso et devrait contribuer à l’augmentation de l’accessibilité à des connections Internet dignent de ce nom et par le fait même à la croissance économique et culturel du Burkina Faso grace aux NTIC. En effet, une meilleure qualité de connection permet une expérience de navigation web plus positive et aussi plus productive car elle permet d’effectuer des tâches usuelles telle que la communication par courriel, la transmission de documents, la consultation de sites Internet beaucoup plus rapidement. On n’aura qu’a s’imaginer du temps où il n’y avait ni télécentres, ni portables, ni de NTIC …

Pour plus d’informations sur la Technologie ADSL déployée au Burkina Faso nous vous invitons a lire l’article suivant :

L’ADSL : La voie royale pour accéder à Internet

Il devient alors plus facile de consulter, d’échanger et produire des informations sur l’Internet. En effet, avec un débit de bande passante plus élevée permet le téléchargement de documents plus rapidement et il en découle des économies de temps de CFA et permet des choses qui il y a peu de temps était assez honéreuses ou même carrement impossibles ( Par exemple : Le transfers de gros documents et fichiers web était tres long en raison des contraintes techologiques liées a l’utilisation de lignes téléphonique analogique ).

Évidemment la couverture n’est pas totale, mais permet du moins pour le moment aux entreprises et administrations des principales villes du pays et à de plus en plus de télécentres d’offrir une connection Internet à leurs clients et employés plus rapide et stable. Ces derniers en ont automatiquement plus pour leurs CFA.

Principal Fournisseur :

Le Principal fournisseur est L’ONATEL ( FasoNet ) et le service ADSL répond au nom de Télia

La zone de couverture ADSL au Burkina Faso offert par l’Onatel telle qu’indiquer sur leur site Internet est de :

Zones actuellement couvertes par L’ADSL :

– Ouagadougou : toute la ville, sauf Dassasgo, Pissy, tampouy.
– Bobo-Dioulasso : toute la ville

– En cours de couverture : Banfora, Koudougou, Koupela, Tenkodogo, Kaya, Dassasgo, Pissy, tampouy

– A couvrir à moyen terme : Ouahigouya, Fada, Dédougou, Boromo

Pour plus de renseignements sur l’offre de Télia, la tarification, les différentes vitesses de connection ou encore pour consulter le formulaire d’abonnement vous pouvez visiter la page dediée à ce service ainsi que le formulaire d’abonnement ici

Tags : , , , , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Conseils de voyages, Économie et développement, Enseignement et éducation, Médias au Burkina, NTIC au Burkina Faso, Villes du Burkina | Commentaires (2)

Circulation routière et prévention des accidents au Burkina en Vidéo

La circulation dans les rues de Ouagadougou, de Bobo et sur les routes de Burkina Faso peut souvent s’avérer un peu ardue dû à la libre interprétation des règles de conduites et de civisme sur la route. L’automobiliste, mais plus souvent encore le cycliste, le piéton et l’utilisateur de deux roues ( Motocyclettes) dois se frayer un chemin entre marchants ambulant, 4×4 , camion de livraison ( bachés ), autocars. Le nombre d’accidents est élevé et étant données que la majorité des utilisateurs des routes sont les piétons, les cyclistes et autres utilisateurs de 2-roues, les blessures à la tête sont légions et entrainent habituellement la mort ou des séquelles graves.

Pour lutter contre se fléau qui fauche tout les jours des vies, des campagnes de sensibilisation sur la Sécurité routière ont été mises en place. En voici quelques extraits vidéo :

Incivilités sur la voie publique :


Prevention-routiere-burkina-faso
by ares690

Choisir la bonne voie :


Prudence sur la route
by OuagadougouNews

Le port du casque est important :


Portez votre casque
by OuagadougouNews
Voici de plus une Gallerie de photos sur les tranports au Burkina Faso à voir
Sur ce nous vous souhaitons wend na seki laafi ( Bonne route en langue Mooré )

Tags : , , , , ,
Classé dans Burkina Faso en Général, Enseignement et éducation, Le Burkina Faso en images, Villes du Burkina | Commentaires (3)

Impacts des blogues au Burkina Faso comme outils de communications et de promotion

Le web 2.0 ainsi que le phénomène des blogues se déploient de plus en plus rapidement sur toute la surface cablé de la planète. Le Burkina Faso n’échappe pas à cette règle. Moyens d’expression pour les uns , de promotion et de publication pour les autres, le blog , se veut un journal intime partagé sur l’internet. En effet, il permet de rédiger et de diffuser des idées et des opinions sur une multitude de sujets touchant l’intérêts de ses auteurs et lecteurs.

Grâce à cette double faculté, le blog par son côté local et personnel versus son côté informationel et diffusionnel, ce veut un outils très puissant de mise en relations et de production de contenu touchant à son public.

Voici un vidéo relatant les débuts ainsi que la progression de ce type de plateforme de communication au Burkina Faso :

On y retrouve 4 blogueur Burkinabè Ramata SORÉ, San Evariste BARRO, Koffi AMÉTÉPÉ, et Simon GANSÉ ( Les 3 premiers journalistes le dernier imprimeur ) qui nous relatent leur expérience des blogues ainsi que les avantages qu’ils ont rencontrés dans cette démarche moderne et d’avant garde dans ce type de domaines d’activités.

Ils nous expliquent que d’éditer un blogue leur permet entre autres de :

– D’exprimé et de communiquer leurs idées, personnalité et leur intérêts
– Le partage d’expérience pouvant s’avérer utiles aux pairs ou à la communauté
– De prendre part à la discussion et ne pas seulement en être un raporteur.
– De recevoir plus facilement des témoignages vu l’anonymat
– De dépassé les frontières et de prendre part au « Village Global »
– De se promouvoir soi même ou son médias dans le but d’obtenir des retombés directes et indirectes

Ils nous expliquent aussi qu’il y a certaines difficulté à faire la transition :

– Formation et éducation au blog et autres aspects du Web 2.0 ( ou web Social )
– Remise en question des techniques et de la charge habituelle de travail
– Le danger de se tranformé en rapporteur de nouvelles c’est à dire de seulement recopier les nouvelles et ne pas y amener de valeur ajoutés telle que des opinions, critiques ou questionnement.

Je vous invite à consulter leurs blogue ainsi que les autres blogs du Burkina Faso et de contribuer à l’aide de vos commentaires et informations à créer plus de contenus Burkinabè et à aider en participant à toutes les discussions en lignes traitant du Burkina Faso et en y contribuant par tout les moyens possible. Bref, de prendre notre place au lieu de se la faire indiquer par d’autres.

Tags : , , , , , , , , ,
Classé dans Économie et développement, Enseignement et éducation, Médias au Burkina, NTIC au Burkina Faso | Commentaires (0)